Susan Sontag : Sur la Photographie

by kbarulich

Unknown-1

Unknown-2

La monographie de Sontag sur la photographie parait en 1977. La monographie sur la photographie est composé de six chapitres, ou essais, qui forment une progression faiblement lié de la conceptualisation de la photographie de maintenant, quand il est considérée une forme d’art. Sontag suggère que la tension centrale dans l’ensemble de la photographie est celle de l’auto identification. Est-ce que la photographie une pratiqué mimétique ou on utilise une machine de créer des images représentatives ou est-ce que c’est un art, comme la peinture ?

Le titre de ce chapitre est une allusion de la philosophie de Platon mais ce n’est pas discute dans le livre. Dans l’histoire, il a y des poissonniers dans un cave qui regardent les ombres de vrais objets dans le mur de la cave. Les poissonniers pensent que ces ombres sont la réalité.  Sontag a propose l’idée que humanité ne peut voir rien de la vrai monde parce qu’ils ont vu les photographes comme les prisonniers dans la cave. Sontag affirme que depuis l’invention de la photographie en 1839, il y a eu un grand nombre de photographies a été accumulée. La photographie établit la norme de ce qui on veut regarder et ce qui est permis d’être un objet pour inspection. Surement, la photographie a remplacé l’expérience d’interaction du monde. Photographies endroit approprié et de l’identité par l’acte de reproduction mimétique. Aussi, les photographes changent le moyen de nous pensons de la vrai sujet: il est toujours très petit a compare a le sujet dans la photo.

Sontag écris de la photographe d’une preuve définitive. La photo est pri pour prouver que l’évènement a passe en actualité. Les photos sont des preuves sans doute. Ils imposent les standards par art,  culture, et identité. La photographie idéalisent les sujets et rendre les personnes comme les objets. La photographie est une expérience démocratisé parce-ce que les appareils photos sont pas chères, simple d’obtenir, et facile a utiliser.

Beaucoup de personnes ont l’aces de cameras et les personnes avec les enfants sont plus probable de les personnes sans enfants. La photographie est une partie essential de la vie d’une famille. Les touristes utilisent les cameras aussi et ils se souvient leur expériences de voyages. Les touristes anxieuses utilisent la photographie plus. Pour le plupart, ils sont de les cultures qui soulignent la tension émotionnelle et la réussite. Le camera est un méthode de combiner le travaille et de loisirs. Dans la photographie, nous sommes tous les voyeurs des autres. La photographe n’est pas capable d’intervention – on peut seulement fait le documentation ou s’interposer. Donc, les photographes prennent des photos des choses horribles parce qu’ils ne doivent pas faire rien. Sontag pense que cette tactique d’encouragement pour les choses horriblement doivent continue de se passer.

La photographie, bien sur, a été une focus sur la sexualité et parle de la pornographie. Les photos sexuelles et les photos des guerres sont très choques et sont près du thème de l’exploitation dans la photographie. Les photos ne créent pas les morales mais ils renforcent la moralité qui a existe avant. Ils peuvent faire les problèmes avec le publique, mais le texte après va contredire cet déclaration. La sensibilité photographique est absorbée dans la société plus grande et les photos

Sont considérées comme les vus reals du monde parce qu’ils sont mimétiques. Mais, le contrôle est une possibilité avec la modification des photos. Une photo connote le sens d’une chose, mais pas la vraie information de cette chose. C’est juste un moment en temps. Sontag écrit que le photographe est le semblance de viol, mais pas pour les sujets qui ont photographies volontairement. Le chapitre conclu avec l’idée que tout va photographier.

Les chapitres qui suivirent continuer d’examiner la philosophie et les processus de l’histoire de la photographie. Le deuxième chapitre qui s’appelle « Amérique, à Travers le Miroir Obscure » s’agit du milieu social des États-Unis pendant le commencement de la photographie dans les marches commerciaux et les arts. L’humanisme euphorique a transforme du Surréalisme et réalisme grâce a l’abélite du camera a produire les images vitement et pas chers. Elle parle de Man Ray, Benjamin Stone, et beaucoup d’autres photographes célèbres. La prochaine chapitre, « Objets Mélancoliques » est lie avec l’implémentation Surréaliste de la photographie aux États-Unis. Sontag compare la photographie moderne avec les buts des Surréalistes. Les questions de la nature une réalité et la connexion de réalité et les images sont considérées.

Dans «L’Héroïsme de la Vision », les effets de photographie sur le perception. La photographie peut illuminer l’expérience humaine et les méthodes sont examinées. Chapitre cinq, « Evangiles Photographiques », présente une histoire du développement de la photographie et après, le thème du monographie – la nature de la photographie. Le tension entre les deux cotes de la autographie est explore sans une réponse. Un coté considères la photographie comme un processus mécanique qui peut facilement produire les images dépend ables. L’autre coté considère la photographie comme un art qui mérite le louange et inspection. Cet argument ne va pas arrêter. Le chapitre finale, « Le Monde de l’Image »  présent le théorie que les images, pour le plupart des photos, sont équivalents du réalité.

Advertisements